Trouver une maison de retraite ou un Provence-Alpes-Côte d'Azur

Maison de retraite et Ehpad Provence-Alpes-Côte d’Azur
Comparer les tarifs Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2 clics!

Les ressources disponibles

En maison de repos, le coût par mois est en accord au type de résidence que vous choisissez, et il vous faudra par exemple acheter des des services supplémentaires. Il est impératif que vous décidiez au préalable du montant que vous êtes en mesure de dépenser.

Le délai d’entrée

Les délais d’admission en résidence de retraite varient évidemment d’une région à l'autre et oscillent entre 1 et six mois au gré des résidences et des villes. N’hésitez pas à commencer vos études un certain nombre de mois avant tout.

La préférence géographique

la résidence de repos que vous allez choisir doit être complètement facile d’accès pour l'ensemble de vos proches familles et amis, au risque de voir les venues s’espacer, pour finir par s’arrêter et intensifier le sentiment de solitude et d’abandon du résident. Délimiter vos préférences avant de faire l'ensemble de votre choix.

Les besoins médicaux

Le choix d’une résidence de repos doit répondre aux services de soins physique faits pour votre budget. Il est que vous planifiiez également vos capacités de paiement futurs en terme de soins physique dès lors que vous décidez une résidence de repos.

Fondatrice de l’organisme Ehpadeo

Le mot de Julie Muller

 
« Nous rêvons tous de vivre, dans un environnement propre, beau, sécurisé et fonctionnel. Nos parents aussi en rêvent, C’est un peu pour cela que nous avons choisi de fonder Ehpadeo.
 

Téléphone

Une question?

Email

info@ehpadeo.org

Du lundi au vendredi
8.00 - 19.00

Maison de retraite

 Une maison de retraite est une résidence collective destinée aux personnes âgées. Il existe différents types d’entités. Pour faire votre choix de maison de retraite, il faut découvrir des critères. Des aides vous seront allouées dans certains cas pour entrer en maison de retraite. Mais combien coûte un séjour en maison de retraite ?

Comment choisir une maison de retraite ? 

• Le confort de la maison de retraite 

Le choix de la maison de retraite tient compte du confort que la personne âgée veut obtenir auprès de la maison de retraite. Chaque maison de retraite propose en effet des logements variés avec des services variées. Il en est par exemple ainsi des différents types d’offres sur l’hébergement. Il y a la place individuelle, la place collective, la pièce, l’appartement pour deux personnes, etc. Il en est de même des diverses offres sur les activités, les animations, les services proposés, etc. pour la personne âgée. Vous n’allez pas envoyer vos parents dans des établissements qui ne peuvent pas garantir le confort qu’ils veulent. Avant de terminer des contrats d’hébergements et de signer toutes paperasses, recommandé d’aller visiter l’établissement choisi, plutôt avec la personne âgée qui va y habiter. La visite est le seul moyen pour noter comment est réellement l’habitation de retraite que vous avez choisie. Si possible, vous pouvezd’inscrire la personne âgée pour un petit séjour temporaire dans la résidence senior en question. Ainsi, elle peut voir si la maison de retraite est vraiment compatible à ses attentes et ses désirs de bien-être. Si l’habitation lui plait, vous pouvez valider l’habitation.

Les aides pour entrer en maison de retraite ?

Les aides sociales pour l’hébergement

Les aides sociales sont les aides qui offrent de financer vos frais d’hébergement. Les personnes âgées pour lesquelles les revenus sont modestes peuvent profiter de ces aides. Ainsi, elles améliorent leurs qualités de vie. La demande d’une aide sociale se fait auprès du centre communal d’action sociale ou à la mairie. Elle sera ensuite adressée aux services du conseil départemental. Ces derniers vont statuer sur une admission totale, partielle ou sur un rejet. Quelques établissements en direct sont habilités partiellement ou totalement à d’aide sociale. Pour bénéficier des aides sociales pour l’hébergement, il faut être âgé de 65 ans ou plus. Il faut que la personne âgée réside de façon stable et régulière en France. Il faut avoir une perte d’autonomie avec besoin d’une aide pour les actes essentiels de la vie. Ces aides sociales sont données aux personnes âgées pour lesquelles les ressources sont inférieures au montant des frais d’hébergement. Sont exclues les ressources provenant d’une retraite du combattant et des pensions attachées aux distinctions honorifiques. Pour bénéficier d’une telle aide, il faut que l’établissement soit habilité à l’aide sociale ou que le résident soit présent dans l’établissement depuis au moins 5 ans sauf règles spécifiques dans le règlement départemental d’aide sociale.

Combien coûte une maison de retraite ?

Le coût de dépendance

Le coût d’une maison de retraite dépend du coût de dépendance. Ce dernier change en fonction du degré de dépendance du résident. Il existe trois tarifs dépendance dans une maison de retraite. Pour les personnes d’âge mûr comprises dans les groupes iso-ressources Gir 1 et 2, le prix est plus élevé. Pour les personnes d’âge mûr comprises dans le Gir 3 et 4, le prix est intermédiaire. Le tarif le plus bas est dédié aux personnes comprises dans les groupes Gir 5 et 6. Un médecin coordonnateur va évaluer le degré de perte d’autonomie du résident à l’aide de la grille AGGIR. Quand le résident est très dépendant, le montant à débourser sera plus important. Le coût de dépendance est à la charge du résident ou de les membres de sa famille. Cependant, les allocations personnalisées d’autonomie sont disponibles à un prix abordable pour compenser le forfait. Ces allocations touchent les personnes d’âge mûr classées en Gir 1 à 4 à partir de 60 ans. Pour les Gir 5 et 6, leurs participations seront calculées. Le coût moyen d’une maison de retraite médicalisée est de 14 euros quotidiennement. Le coût de dépendance est en moyenne de 5 euros quotidiennement après la déduction de l’allocation. Mais ce coût varie surtout suivant l’établissement. 

Ehpad Provence-Alpes-Côte d'Azur
Comparer les tarifs Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2 clics!

Les départements de la région :

Ils sont satisfaits

Avis clients Provence-Alpes-Côte d'Azur

Très contente des conseils et de l'écoute de l'intervenant
Alexis Chabot
merci beaucoup à la conseillere pour ses judicieux conseils, son écoute et sa gentillesse lorsqu'il a fallu que ma grand-mère quitte son domicile.
Dominique Robuchon
Pré sélection pertinente des établissements visités et une place trouvée pour ma mère dans les délais.
Mahmoud Essa
Nous vous remercions pour votre aide dans notre recherche qui a été précieuse réactive et particulièrement efficace.
Rémy Ayot

EHPADEO.ORG

Provence-Alpes-Côte d'Azur : Trouver une résidence facilement

Déposez votre demande en quelques secondes, soyez rappelle en moins de 24 heures pour recevoir gratuitement des conseils et orientations personnalisées.

Top villes de la région:

villes

Comparer les tarifs Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2 clics!
Maison de retraite Provence-Alpes-Côte d'Azur

questions-reponses

FAQ

Les maisons de retraite médicalisées s’adressent plus généralement à des personnes en perte d’autonomie et proposent des chambres meublées avec des services de restauration, d’animation, d’entretien de linge Les résidences pour seniors s’adressent à des personnes autonomes ( GIR 5 et 6) et proposent des appartements sécurisés meublés ou à meubler avec des services facultatifs de restauration, de blanchisserie, d’animation etc.
Lorsque vous avez visité plusieurs maisons de retraite et validé que la structure choisie correspond à vos attentes, il faut déposer le dossier d’admission. Les listes d’attente sont plus ou moins longues selon les structures de 15 jours à quelques mois voire 2 ou 3 ans.
Un court séjour dans une maison de retraite médicalisée correspond à un accueil d’une durée inférieure à 6 mois. Le résident a les mêmes droits qu’il soit en court séjour ou en long séjour en ehpad.
En maison de retraite, les résidents peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt au titre de l’hébergement et de la dépendance. Cette réduction est égale à 25% des sommes engagées dans la limite d’un plafond de 10 000 euros par personne et par an soit une réduction maximale de 2 500 euros par personne.