Nederlands Nederlands Français Français Deutsch Deutsch

Trouver une maison de retraite ou un Saint-Ouen-Marchefroy

Maisons de retraites et Ehpad Saint-Ouen-Marchefroy
Comparer les tarifs Saint-Ouen-Marchefroy en 2 clics!

Les ressources disponibles

En résidence de retraite, le prix mensuel est lié au type de résidence que vous décidez, et vous devrez par exemple payer pour des services supplémentaires. Il est important que vous décidiez en amont du montant que vous êtes habilité à dépenser.

Le délai d’entrée

Les temps d’admission en maison de repos varient évidemment d’une région à l'autre et oscillent entre 1 et 6 mois selon les établissements et des villes. N’hésitez pas à entreprendre vos recherches un certain nombre de mois en amont.

La préférence géographique

maison de retraite que vous allez choisir doit être complètement simple d’accès pour l'ensemble de vos proches parents et amis, sous peine de voir les venues s’espacer, pour finir par s’arrêter et accroître l'impression de solitude et d’abandon de l’habitant. Délimiter vos choix avant de faire votre choix.

Les besoins médicaux

Le choix d’une résidence de retraite doit répondre aux services de soins de santé adaptés à votre budget. Il est devenu important que vous planifiiez également vos capacités de paiement futurs en terme de soins de santé dès lors que vous choisissez une maison de retraite.

Fondatrice de l’organisme Ehpadeo

Le mot de Julie Muller

 
« Nous rêvons tous de vivre, dans un environnement propre, beau, sécurisé et fonctionnel. Nos parents aussi en rêvent, C’est un peu pour cela que nous avons choisi de fonder Ehpadeo.
 

Téléphone

Une question?

Email

info@ehpadeo.org

Du lundi au vendredi
8.00 - 19.00

Différents types d’établissements ( ehpad, résidences seniors, de centres ) 

L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Le premier type de maison de retraite est l’Ehpad ou établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Comme son nom l’indique clairement, il s’agit d’un établissement qui a la possibilité pour recevoir les aînés ayant perdu leurs autonomies pour vieillir. Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont des établissements médicalisés. Dans ces établissements, il existe une team soignante chargée d’assurer les soins nécessaires à chaque résident en fonction de sa situation personnelle. Cette équipe est accessible 24 heures sur 24. Il y a un médecin-traitant dit médecin coordonnateur au sein d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Celui-ci peut être un médecin ou un gériatre. Il va assurer la coordination et la formation des différents professionnels qui vont intervenir auprès des résidents de l’établissement. Ainsi, la qualité et la continuité des soins seront garanties. Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont de toutes les sortes.
Il y a ces établissements qui prennent en charge toutes personnes âgées dépendantes sans exception. Il y a cependant ceux qui ne prennent pas en charge les personnes relevant des Gir 1 et des Gir 2. Il s’agit des individus âgées qui sont touchées par une perte d’autonomie très importante. Pour le Gir 1, on parle des individus âgées qui ont perdu leurs autonomies mentales, corporelles, locomotrices et sociales. Pour le Gir 2, on parle des individus âgées avec des fonctions mentales partiellement altérées, mais dont les capacités motrices sont conservées. C’est ce type de maison de retraite qui est le plus connu par les hommes et femmes actuellement. Justement, un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes est le type de structure désigné par l’expression maison de retraite. La plupart des établissements d’accueil des individus âgées sont tous des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Aujourd’hui, il y a 6 850 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.Différents types de centres ( ehpad, résidences seniors, maisons de retraite ) 

Comment choisir une maison de retraite ? 

Le budget disponible 

Il faut considérer le budgetdisponible lorsque vous allez choisir l’habitation de retraite de votre sénior. C’est une étape incontournable à passer. Le financement est un critère vraiment nécessaire dans le choix de l’établissement d’accueil des individus âgées. Il faut calculer les ressources dont vous disposez pour payer le coût de l’hébergement. Ces ressources disponibles dépendent des revenus de la personne âgée, de son épargne disponible, des diverses allocations dont la personne âgée peut bénéficier, du soutien financier que peuvent lui apporter ses proches durant des ans, etc. Il faut également calculer le coût des besoins médicaux de la personne âgée. Ces prix sont élevés en fonction de l’état de santé de la personne âgée. Si elle est gravement malade, évident que les soins à apporter seront bien coûteux. par exemple un patient atteint de démence. Il faut aussi calculer le coût des types de services de service fournis au sein d’un établissement d’accueil des individus âgées. Sans oublier de calculer les suppléments tarifaires liés aux prestations facultatives dispensées par les établissements. une fois que vous avez calculé tous les estimations engendrant vos besoins médicaux et vos types de services de service attendus, vous êtes en mesure de commencer par rechercher l’établissementqui correspond à vos capacités.

Les aides pour entrer en maison de retraite ?

L’allocation personnalisée d’autonomie 

L’allocation personnalisée d’autonomie ou APA est qui permet de financer les frais de dépendance dont la personne âgée nécessite dans son existence quotidienne. Il en est par exemple ainsi de ses besoins en toilette, de ses besoins pour les repas, de ses besoins en mobilité, etc. Une allocation personnalisée d’autonomie est normalement versée au bénéficiaire. Cependant, dans certains cas, elle est versée directement à l’établissement d’accueil après la délibération du Conseil Départemental. La demande de l’allocation personnalisée d’autonomie se fait auprès du Conseil Départemental de votre département. Votre dossier de demande devra être déposé ou envoyé par courrier. L’obtention d’une allocation personnalisée d’autonomie est passée sous certaines conditions. Pour en profiter, il faut être âgé de 60 ans ou plus. Les séniors doivent être en situation de perte d’autonomie, nécessitant une aide pour les actes essentiels de la vie. Il faut résider de façon stable et régulière en France. Pour profiter de cette aide, les personnes de nationalité étrangère doivent obligatoirement être en situation régulière en France. Il faut que la personne âgée ait un Gir entre 1 et 4. Pour évaluer le degré d’autonomie du demandeur de l’aide, une équipe de choc médico-sociale s’en charge en tenant compte de la grille nationale d’évaluation AGGIR.

Combien coûte une maison de retraite ?

Le coût de dépendance

Le coût d’une maison de retraite dépend du coût de dépendance. Ce dernier change en fonction du degré de dépendance du résident. Il existe trois tarifs dépendance dans une résidence de retraite. Pour les aînés comprises dans les groupuscules iso-ressources Gir 1 et 2, le tarif est plus élevé. Pour les aînés comprises dans le Gir 3 et 4, le tarif est intermédiaire. Le tarif le plus bas est réservé aux personnes comprises dans les groupuscules Gir 5 et 6. Un médecin coordonnateur va évaluer le degré de perte d’autonomie du résident à l’aide de la grille AGGIR. Quand le résident est très dépendant, le coût à financer sera plus important. Le coût de dépendance est à la charge du résident ou de sa famille. Cependant, les allocations personnalisées d’autonomie sont disponibles à un prix abordable pour compenser le forfait. Ces allocations touchent les aînés classées en Gir 1 à 4 à partir de 60 ans. Pour les Gir 5 et 6, leurs participations seront calculées. Le coût moyen d’une maison de retraite médicalisée est de 14 euros tous les jours. Le coût de dépendance est en moyenne de 5 euros tous les jours après la déduction de l’allocation. Mais ce coût varie surtout en fonction de l’établissement. 

Ehpad Saint-Ouen-Marchefroy
Comparer les tarifs Saint-Ouen-Marchefroy en 2 clics!

Top villes à proximité

Ils sont satisfaits

Avis clients Saint-Ouen-Marchefroy

La personne qui s’est occupée de moi a été d’une grande aide et très investie dans mes recherches . Merci encore
David Collin
Un acceuil téléphonique de très grande qualité avec un interlocuteur à l'ecoute. Bienveillant et réactif.
Patrick Jalbert
Je suis très satisfaite de l'accueil que j'ai eu au téléphone. La personne a solutionne mon problème rapidement, elle a été à l'écoute et elle a suivi le dossier avec conscience et efficacité.
Bertrand Doiron
Mes échanges avec les conseillers ont toujours été agréables et constructifs. Personnes à l'écoute et disponibles.
Claude Bourdette

EHPADEO.ORG

Saint-Ouen-Marchefroy : Trouver une résidence facilement

Déposez votre demande en quelques secondes, soyez rappelle en moins de 24 heures pour recevoir gratuitement des conseils et orientations personnalisées.

Top villes de la région:

villes

Comparer les tarifs Saint-Ouen-Marchefroy en 2 clics!
Maison de retraite Saint-Ouen-Marchefroy

questions-reponses

FAQ

Le GIR (Groupe Iso Ressources) correspond à un niveau d’autonomie d’une personne âgée évalué selon la grille AGGIR ( Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressources. Il existe 6 niveaux de Gir permettant de pondérer différentes variables telles que la cohérence, l’orientation, la toilette, la communication.
Pour faciliter l’entrée en ehpad, l’état a mis en place un dossier unique d’admission. Pour préparer les demandes en maison de retraite, la première étape consiste à repérer les besoins et les attentes de la personne âgée.
Les modalités et les sommes versées au titre de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie en maison de retraite (avec plus de 25 résidents) diffèrent du domicile.Le montant de l’APA va dépendre de plusieurs critères tels que : Le tarif dépendance de l’ehpad,Les revenus de la personne âgée,Le niveau GIR (niveau d’autonomie) de la personne âgée.Le montant versé au titre de l’APA est égal au tarif dépendance mensuel appliqué au GIR de la personne âgée, moins la participation demandée en fonction de ses revenus.
En Ehpad, il faut savoir que le médecin coordonnateur n’est pas le médecin traitant des résidents. Son rôle est de coordonner, de superviser.